Comment le programme sur la situation générale peut aider le COSEPAC?

 

Logo des Espèces sauvages avec un flèche pointant vers le logo su COSEPAC.

Afin d'empêcher que les espèces au Canada ne disparaissent, une intervention dès les premières étapes est fondamentale. Le rôle du programme sur la situation générale est de fournir une vue d'ensemble du statut des espèces, afin d'identifier celles qui sont possiblement en péril.

Dans le Cadre national pour la conservation des espèces en péril, qui est un document détaillant la façon de mettre en œuvre l'Accord pour la protection des espèces en péril, deux principales étapes sont identifiées dans le processus d'évaluation des espèces :

  1. En premier lieu, les autorités examinent ensemble l'état général de leurs espèces sauvages, utilisant pour ce faire la meilleure information disponible et les données d'inventaire, pour déterminer si des espèces dont la protection relève de leurs champs de compétence sont en péril.
  2. En second lieu, les espèces considérées comme en péril font l'objet d'un examen plus approfondi effectué dans le cadre d'une démarche scientifique afin de mieux comprendre la nature et la gravité du risque. On pourra en tirer une classification, à savoir espèce disparue, en voie de disparition, en danger de disparition, menacée, préoccupante, données insuffisantes ou non en péril.

La première étape est réalisée par le programme sur la situation générale des espèces au Canada. La seconde étape est accomplie par le COSEPAC (Comité sur la situation des espèces en péril au Canada). Le COSEPAC est un comité d'experts qui effectue des évaluations détaillées des espèces qui sont soupçonnées d'être en péril. Le COSEPAC a 10 sous-comités qui se concentrent sur des groupes spécifiques d'espèces : amphibiens et reptiles, arthropodes, mammifères marins, mammifères terrestres, mollusques, mousses et lichens, oiseaux, poissons d'eau douce, poissons marins, et plantes vasculaires.

Dans le rapport Espèces sauvages 2010, le Groupe de travail national sur la situation générale a identifié 806 espèces possiblement en péril à l'échelle nationale au Canada. La plupart de ces espèces sont des plantes vasculaires (444 espèces), suivi des mousses et lichens (171 espèces), et des arthropodes (162 espèces) (voir figure plus bas). La liste complète peut être trouvée sur le site web Espèces sauvages, dans les bases de données ou dans l'outil de recherche des espèces. Les espèces qui sont identifiées comme étant possiblement en péril par le Groupe de travail national sur la situation générale sont des espèces qui pourraient être candidates pour des évaluations plus détaillées par le COSEPAC.

 

Graphique en pointes de tarte indiquant le nombre et la proportion des espèces possiblement en péril appartenant à chaque groupe.

Nombre d'espèces candidates potentielles identifiées par le Groupe de travail national sur la situation générale dans le rapport Espèces sauvages 2010. Les données pour les poissons proviennent du rapport Espèces sauvages 2005.